Marche Mode Vintage Le magazine de
la culture vintage

Le vintage vu par Isabelle Glèze

 

[ISABELLE GLEIZE], Directrice du Village Des Créateurs.

 Isabelle GLEIZE rejoint le monde de la mode en 1986 chez Du Pont de Nemours pour qui elle assurera une mission de formation/information sur la fibre Lyra jusqu’en 1990. Cette même année, ESMOD International ouvre une école à Lyon et Isabelle GLEIZE s’investit pleinement dans cette création. Elle consacrera les 13 années suivantes à la direction de cette école supérieure des arts et techniques de mode. Nommée par le conseil d’administration du Village des Créateurs en 2003, elle commence sa mission auprès du Village la même année, afin de soutenir et accompagner les jeunes marques de mode et de design.

 

QUELLE EST VOTRE DEFINITION DU VINTAGE, APPLIQUEE A LA MODE ET A LA SOCIETE ?

Le vintage ? On ne peut pas le définir sans évoquer l’étymologie du mot, n’oublions pas que le « vintage » vient de l’oenologie, et fait référence à un vin d’un millésime de référence. Dans les années 80, il est devenu la désignation du rétro, était vintage une robe de Christian Dior des années 50. Pour moi, une pièce vintage est représentative d’une époque lointaine et n’est pas forcément griffée. Le vintage est, dans cette période économique fragile, l’occasion de se faire plaisir et de s’évader. Je le perçois comme la fusion de pièces passées avec des repères modernes.

 

QUEL EST VOTRE OBJET CULTE ET VOTRE SOUVENIR VINTAGE LE PLUS PERSONNEL ?

 En ce qui me concerne, c’est un vêtement, la robe vichy de Brigitte Bardot. Cette robe symbolise le vintage avec une certaine gourmandise, une élégance assurée et un charme authentique. Elle me fait revivre la première édition du Marché de la Mode Vintage, à laquelle j’ai eu la chance de participer. Comme tout événement naissant, les visiteurs n’affluaient pas par milliers et les exposants n’étaient pas aussi nombreux qu’aujourd’hui, mais c’était le début d’une belle histoire. Je sentais l’effervescence des vendeurs fiers de leurs pièces millésimées et des visiteurs émerveillés par ce mini-monde rétro.

 

[ISABELLE GLEIZE] Si vous étiez…

 Un personnage vintage …

 Sans hésitation, Coco Chanel. Pourquoi Coco Chanel ? C’est une grande dame, une grande créatrice qui a pensé la femme autrement, et réussi à la faire avancer dans la société d’une façon incroyable. Je suis admirative de son ascension, de sa créativité, de ses pièces qui sont et resteront indémodables.Quand je choisis coco Chanel, je choisis quelqu’un qui n’a pas vieilli.

Un film vintage  …

 ll y en a un que j’adore, c’est Le Dernier Métro, avec Catherine Deneuve et Gerard Depardieu. C’est un film culte et un des meilleurs de François Truffaut, avec un casting extraordinaire, Catherine Deneuve brille de son talent et sa beauté. Une plongée splendide dans une France occupée qui soulève du suspense, de la poésie et de l’émotion, grâce à un mélange de genres impeccablement maîtrisé. C’est un film inoubliable !

 Un lieu ou un décor vintage …

Sans réfléchir, le Marché de la Mode Vintage. C’est un événement où organisateurs, exposants et visiteurs se font plaisir. Deux jours excellents qui ravivent nos souvenirs les plus heureux.